Taille du texte:
Mis à jour le: Jeudi, 13 Décembre 2018

Afghanistan. Les civils continuent de mourir en nombre record, selon un nouveau rapport de l'ONU

Selon le mise à jour trimestrielle sur la protection des civils, émis mercredi par la Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA), des civils du 8,050 sont morts ou ont été blessés entre janvier et septembre par des attentats-suicides et d’autres engins explosifs de circonstance (IED) perpétrés par des éléments anti-gouvernementaux victimes.

«Chaque mort de civil laisse une famille dévastée, en deuil et ayant du mal à accepter le deuil, et chaque civil blessé ou mutilé cause des souffrances indicibles», a déclaré Danielle Bell, responsable du bureau des droits de l'homme de la MANUA, dans un communiqué de presse.

Les provinces de Nangarhar, Kaboul, Helmand, Ghazni et Faryab ont enregistré le plus grand nombre de victimes civiles et, pour la première fois, Nangarhar (situé à la frontière avec le Pakistan) a dépassé la capitale Kaboul en termes de nombre de morts et de blessés.

«L'augmentation inquiétante du nombre de victimes civiles à Nangarhar reflète une tendance inacceptable qui montre à quel point les civils afghans continuent de subir le choc de ce conflit en cours», a ajouté Mme Bell.

Le rapport a également révélé que les affrontements au sol étaient la deuxième cause de victimes civiles, après les attentats-suicides et les engins piégés. Viennent ensuite des assassinats ciblés et délibérés, des opérations aériennes et des restes explosifs de guerre.

Selon le rapport, le nombre croissant de civils, y compris de minorités ethniques et religieuses, ciblant de plus en plus directement les cibles directes est de plus en plus préoccupant.

Des actions menées par des forces progouvernementales ont entraîné la mort de civils 761 et blessé 992, tandis que des civils 231 ont péri et que 602 ont été blessés dans des tirs croisés entre combattants opposés.

Source: UNAMA Mort et blessures de civils en Afghanistan, janvier à septembre 2009-2018

Aucune solution militaire au combat

Dans le communiqué de presse, le haut responsable des Nations Unies en Afghanistan a réitéré son appel en faveur d'un règlement immédiat et pacifique du conflit afin de mettre un terme aux souffrances du peuple afghan.

«Il ne peut y avoir de solution militaire aux combats en Afghanistan», a déclaré Tadamichi Yamamoto, représentant spécial du secrétaire général pour le pays et chef de la MANUA.

«Toutes les parties peuvent et doivent faire tout leur possible pour protéger les civils, y compris en faisant des progrès concrets vers la paix.»

La MANUA a également appelé tous les éléments anti-gouvernementaux à "cesser immédiatement" de prendre pour cible les civils, en particulier avec l'utilisation d'EEI illégaux et aveugles, et a souligné la nécessité pour toutes les parties de respecter à tout moment les obligations qui leur incombent en vertu du droit international: protéger les civils du mal.

Autorisée par le Conseil de sécurité, la Mission des Nations Unies s'emploie à atténuer l'impact du conflit sur les civils et les problèmes qui le touchent Rapports réguliers sur la situation. Depuis 2012, les rapports de causalité civile ont été préparés conjointement avec le Bureau du Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH). le résultats reposent sur un régime de vérification strict comprenant une enquête approfondie sur les incidents.

À la mode maintenant

Nouvelles régionales & Global Development

La compagnie aérienne Avianca Brasil déclare faillite

Contenu par: Voice of America SAO PAULO - Avianca Brasil, la quatrième compagnie aérienne du pays, à la recherche de liquidités, a demandé mardi à la faillite ...

Le président mexicain se présente devant les juges de la Cour suprême du pays

Contenu par: Voice of America MEXICO - Le président mexicain a intensifié mardi un conflit avec le pouvoir judiciaire, appelant la haute cour du pays à ...

Le Congrès de l'Équateur nomme le radiodiffuseur 35 comme nouveau vice-président

Contenu par: Voice of America QUITO - Le congrès de l'Équateur a nommé mardi un radiodiffuseur et économiste de 35, âgé de 14 ans, nouveau ...

Les groupes verts du Brésil préparent un plan d'urgence en cas de changement climatique

Content by: Voice of America KATOWICE, POLOGNE - Avec ses murs en bois et ses affiches sur la protection des forêts et de la faune, le pavillon du Brésil à l'ONU ...

CONNECTEZ AVEC NOUS

Abonnez-vous à notre infolettre