Taille du texte:
Mis à jour le: Dimanche, 23 Septembre 2018

Promouvoir le «travail quotidien» du travail décent dans les pays fragiles, a déclaré le Sommet du travail des Nations Unies

"Créer des emplois générateurs de revenus et de richesses est essentiel pour consolider la paix et renforcer la résilience" dans le pays, le président de la RCA, Faustin Archange Touadéra, a déclaré dans un discours d'ouverture au cours de la World of Work Summit convoquée à Genève par l'Organisation internationale du travail (OIT).

Intitulé «Emploi et travail décent pour la paix et la résilience», le Sommet de cette année a souligné l'importance de l'emploi et du travail décent pour la paix et la résilience, en s'attachant particulièrement aux réalités du terrain et aux partenariats susceptibles d'aboutir à des résultats concrets.

Les combats entre la milice anti-Balaka, majoritairement chrétienne, et la coalition rebelle Séléka, majoritairement musulmane, a plongé la RCA dans un conflit civil depuis 2012. Un accord de paix a été conclu en janvier 2013, mais les rebelles ont saisi la capitale, Bangui, en mars de la même année, forçant l'ancien président du pays, François Bozizé, à fuir.

Le Président Touadéra a souligné les défis de la restauration d'une économie ruinée par des années de conflit et a invité l'OIT à envoyer une mission technique de haut niveau dans la capitale Bangui afin d'aider à résoudre les problèmes d'emploi et de travail décent.

Cela impliquerait le renforcement des capacités de gouvernance, la mise en place d'un système de protection sociale efficace, la promotion du dialogue social et de l'emploi des femmes, ainsi que la mise en place d'un partenariat innovant pour la promotion de l'emploi.

Soulignant la gravité de la crise dans son pays, Touadéra a déclaré que la réduction du chômage, en particulier pour les jeunes, était une priorité pour mieux lutter contre la pauvreté et les risques de radicalisation.

"L'économie de la survie s'est emparée du secteur formel", a-t-il déclaré, soulignant que l'emploi informel représente désormais plus de 75 pour cent de l'activité économique nationale.

Il a déclaré que l'emploi est "un facteur déterminant pour une paix durable" mais "la bataille pour promouvoir l'emploi et le travail décent en faveur de la paix et de la résilience est un défi quotidien".

Dans son allocution de bienvenue, le Directeur général du BIT, Guy Ryder, a souligné l'emplacement stratégique de la RCA dans la sous-région.

"En reconnaissant le lien entre le travail et la paix, votre principale priorité est de créer des emplois pour le peuple de la République centrafricaine pour l'aider à atteindre un niveau de vie décent", a déclaré M. Ryder.

Crozet / Pouteau / Albouy / OIT Les panélistes s'expriment lors du Sommet sur le monde du travail organisé dans le cadre de la 107ème session de la Conférence internationale du Travail à Genève, 7 June 2018.

Le président de l'Irlande s'est également adressé au sommet Michael D. Higgins, qui a déclaré que l'OIT "conserve le potentiel d'être l'une des organisations internationales les mieux équipées pour aider les nations et leurs peuples à renforcer la résilience et à prévenir les conflits".

"Jamais depuis sa création, l'Organisation Internationale du Travail a été consacrée à la proposition que la paix ne peut être construite, et ne peut être soutenue, que si elle est fondée sur un ordre économique juste et égal, capable de répondre aux besoins et aux aspirations de tous les peuples, dans leur diversité », a déclaré M. Higgins dans un discours liminaire.

M. Higgins a déclaré que l'élargissement des opportunités économiques, la reconnaissance des droits sociaux et économiques fondamentaux, la promotion, le développement et le travail décent, et la facilitation du dialogue social entre les travailleurs, les employeurs et les organisations civiques sont des composantes essentielles du relèvement et de la prévention des conflits. tout retour à la guerre.

Saluant l'ambition de placer l'OIT au centre des efforts visant à créer une nouvelle architecture mondiale pour la paix, il a souligné que des investissements suffisants et efficaces dans des programmes de consolidation de la paix non seulement sauveraient des vies mais offriraient aux peuples du monde entier les possibilités de développement et d'épanouissement humain que la paix peut apporter.

S'exprimant lors d'une table ronde, le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, a déclaré: "Les réfugiés et les personnes déplacées, près de 70 millions dans le monde aujourd'hui, sont le résultat d'un échec de la paix. Et si, entre autres choses, leur capacité à exercer un emploi respectueux et rémunéré n'est pas remplie, ils continueront d'être un facteur d'instabilité. "

 

CONNECTEZ AVEC NOUS

Abonnez-vous à notre infolettre