Taille du texte:
Mis à jour le: Mardi, 21 Août 2018

L'agence des Nations Unies pour les migrations déploie une réponse régionale à l'exode vénézuélien en cours

Comme l'exode a considérablement augmenté au cours des deux dernières années, on estime que 1.6 million de Vénézuéliens étaient à l'étranger dans 2017, en hausse de 700,000 dans 2015, avec 1.3 millions dans les Amériques, selon le Organisation internationale pour les migrations (OIM).

"Le plan est adapté aux contextes nationaux spécifiques des pays 17, y compris huit pays d'Amérique du Sud, six pays des Caraïbes, deux pays d'Amérique centrale et le Mexique" expliqué Marcelo Pisani, Directeur régional de l'OIM pour l'Amérique centrale, l'Amérique du Nord et les Caraïbes.

L'exode ne lâche pas. Par exemple, on estime que plus de 800 Vénézuéliens entrent au Brésil chaque jour, ce qui porte le nombre total d'arrivées à plus de 52,000 depuis le début de 2017, selon le gouvernement hôte.

IOM’s regional plan seeks to strengthen the response to the needs and priorities expressed by concerned Governments and focuses on such activities as data collection and dissemination, capacity-building and coordination, direct support and socioeconomic integration.

Diego Beltrand, Directeur régional de l'OIM pour l'Amérique du Sud, encourage les pays hôtes à envisager des mesures telles que la régularisation du séjour des Vénézuéliens et a demandé à la communauté internationale de contribuer au plan régional qui nécessite la mise en œuvre de 32.3 millions.

CONNECTEZ AVEC NOUS

Abonnez-vous à notre infolettre