Taille du texte:
Mis à jour le: Lundi, 19 Novembre 2018

«Unis contre la haine»: le chef de l'ONU et des chefs religieux rendent hommage aux victimes de la fusillade dans la synagogue de Pittsburgh

Plus de personnes membres de 200 se sont réunis dans la synagogue historique située dans l'Upper East Side de Manhattan, notamment des dirigeants locaux de confessions et de confessions différentes, qui se sont joints aux diplomates et à d'autres pour appeler toutes les communautés à se tenir «unies contre la haine».

Les tirs meurtriers de masse par un seul homme armé à la synagogue Tree of Life, dans la ville américaine de Pittsburgh, en Pennsylvanie, au cours des célébrations du sabbat, ont fait un mort et six blessés dans le camp 11.

J'ai vu le meilleur de l'homme et le pire de l'homme, et le meilleur de l'homme prévaudra - Arthur Schneier, grand rabbin

«Depuis que je suis Secrétaire général, je m'éveille contre ce que je pense être la montée de l'antisémitisme dans beaucoup de nos sociétés, principalement dans les pays d'Europe, mais aussi en Amérique du Nord», a déclaré M Guterres, alors qu'il dénonçait «l'acte horrible» de samedi.

Citant d’autres formes de haine antireligieuse dont nous sommes témoins aujourd’hui, y compris contre les musulmans et les chrétiens du monde entier, il a souligné que l’antisémitisme est la «forme de haine la plus ancienne et la plus permanente» à avoir été endurée «dans l’histoire de l’humanité».

Appelant à "un fort investissement dans la cohésion sociale des sociétés", il a mis en exergue la responsabilité des dirigeants d'organisations internationales, de partis politiques, de religions et d'organisations de la société civile, de "s'attaquer aux causes profondes qui minent" cette cohésion et de "créer des conditions". pour que ces formes de haine deviennent de plus en plus fréquentes et plus négatives dans la façon dont elles sont exprimées. "

Le souvenir, intitulé «Unis contre la haine», a débuté par une interprétation de la chanson «Ose Shalom» - qui signifie «fais la paix» en hébreu - par la chorale d'enfants de la Park East Day School.

Le grand rabbin de la synagogue, Arthur Schneier, un survivant de l'Holocauste dont la famille a été tuée dans le camp d'extermination nazi d'Auschwitz, a déclaré dans son allocution d'ouverture: «J'ai vécu le pire. J'ai vu le meilleur de l'homme et le pire de l'homme, et le meilleur de l'homme prévaudra. "

Sheikh Musa Drammeh, président du Centre culturel islamique d'Amérique du Nord, a déclaré: «Il est temps que ce pays prenne la relève et fasse de cette union une union plus parfaite et interdise la haine."

Le secrétaire général de l'ONU, qui dirigeait auparavant l'agence des Nations Unies pour les réfugiés, UNHCR, a noté qu'il avait travaillé en étroite collaboration avec la Société d'aide aux immigrants hébraïques (HIAS) au cours de cette période et qu'il respectait énormément son travail. Le soutien de la congrégation Tree of Life à HIAS est l'un des facteurs qui a poussé le tireur antisémite à prendre pour cible la synagogue.

"Ils sont une véritable expression de l'humanisme, mais aussi de l'humanisme et de la solidarité", a-t-il déclaré, regrettant que l'auteur présumé de l'attaque ait choisi de viser une organisation qui "est le symbole de tout ce qu'il considère bon dans le monde".

Parmi les autres chefs religieux présents, exprimant leur rejet commun de toutes les formes de violence, d'intolérance et d'antisémitisme, figuraient le cardinal Timothy Dolan, archevêque de New York; L'archevêque Demetrios, primat de l'archidiocèse grec orthodoxe d'Amérique; et Mgr Auza, Observateur permanent du Saint-Siège auprès de l’Organisation des Nations Unies.

Écoutez ici les propos du chef de l’ONU, António Guterres:

Écoutez ici les propos prononcés par Mgr Auza, Observateur permanent du Saint-Siège auprès de l'Organisation des Nations Unies, au nom du pape François:

Écoutez ici les propos de Sheikh Musa Drammeh, président du Centre culturel islamique de l’Amérique du Nord:

CONNECTEZ AVEC NOUS

Abonnez-vous à notre infolettre